Tarte Tatin aux pommes

Après le gâteau façon Tatin, voici la tarte Tatin : une délicieuse tarte aux pommes légère, simple et rapide. Pour petits et grands !






Ingrédients : 

Astuces...

En fonction de votre goût, de l'acidité des pommes et de la quantité de caramel désiré, vous pouvez faire varier la quantité de sucre et de beurre : soit la diminué pour une recette plus légère ou l'augmenter pour une recette plus gourmande en sachant que la couche de sucre doit être toujours égale à celle du beurre (par ex 100 g de beurre et 100 g de sucre). 
Vous pouvez aussi saupoudrer les pommes d'un peu de cannelle.


5 pommes
une pâte brisée
20 g de beurre
20 g de sucre en poudre

1. Beurrer très généreusement un moule à tarte.
2. Saupoudrer la couche de beurre de sucre. (la couche de sucre doit être égale à la couche de beurre).
3. Éplucher les pommes, ôter les pépins. Couper les pommes en tranches et les répartir harmonieusement dans le moule.
4. Étaler la pâte et couvrir les pommes. Les bords de la pâte doit toucher le fond du moule.
5. Enfourner 30 min à 200°C.
6. Démouler tiède sur un plat de service.


....Un peu d'histoire.



D'après la légende, ce dessert serait originaire de Lamotte-Beuvron en Sologne : les sœurs Stéphanie (1838-1917) et Caroline Tatin (1847-1911) y tenaient un restaurant, qui existe toujours sous le nom d'« hôtel-restaurant Tatin », face à la gare

Un jour, retardée dit-on par le bavardage d'un client trop galant, Stéphanie (à moins que ce fut Caroline) surgit dans la cuisine en plein " coup de feu " et s'affola de l'absence de dessert. 

Remarquant des pommes épluchées, elle garnit rapidement un moule de beurre et de sucre, y jeta les pommes et mit au four. Reprenant plus tard ses esprits, elle comprit sa distraction : apparemment ce n'était ni une tarte, ni des pommes cuites. Que faire ? Les pommes ont commencé à cuire, l'odeur de caramel se répand, le service avance : il est trop tard pour reculer. Elle prend un peu de pâte, l'abaisse, la dispose sur les pommes et renfourne

Au moment de servir, consternation, hésitations ! Comment rendre présentable un tel mélange, par ailleurs fort appétissant ? C'est là qu'intervient le génie : elle prend un plat, en coiffe le moule et retourne le tout ... histoire de voir ... et on a vu : fumant, odorant, goûteux, le résultat est là... - on le déguste, on le sert, on se récrie, on en redemande. Telle est la légende de l'origine de la Tarte Tatin.
  

 










Posts les plus consultés de ce blog

Gâteau fourré à la crème et nappé de chocolat

Les bugnes stéphanoises

Flan caramel à l'agar agar type Alsa ou Flanby